Samedi 19/Septembre/2020 19 Septembre 1895, après 40 jours de marche, d’ emprisonnement et de brimades à Saint Louis , Cheikh Ahmadou Bamba , Khadimou Rassoul agé de 40 ans arrive à Dakar

Samedi 19 Septembre 2020

19 Septembre 1895, après 40 jours de marche, d’ emprisonnement et de brimades à Saint Louis , Cheikh Ahmadou Bamba , Khadimou Rassoul agé de 40 ans arrive à Dakar pour la première fois. Rappelons nous qu’il a quitté Mbacké Barry le 10 Août 1895.

Si l’on se promène dans les allées de l’histoire des grands sauveurs de l humanité, on voit que Moussa aleyhi salam a reçu les dix commandements après 40 jours de retraite spirituelle. Plus près de nous, le Prophète Mouhammad (PSL) a reçu l’ordre d’appeler les gens à l’islam à 40 ans. Thulicide avait déjà constaté que l histoire est un éternel recommencement.

Le Coran nous révèle que Dieu a ses traditions
et qu’elles sont constantes. L’univers et ses signes sont exaltants pour les êtres qui sont observateurs. Tout ceci n’est pas un hasard.
Heureux celui qui aura tôt compris que Cheikh Ahmadou Bamba au-delà de toutes les contingences et circonstances culturelles, politiques et historiques est venu pour toute l’humanité. L’aimer est un minimum dans l’échelle des valeurs de notre humanitude. Le célébrer est une obligation pour l’aspirant Mouride.

Le Cheikh malgré sa discrétion sur beaucoup d épreuves a écrit dans son carnet de Voyage intitulé” La récompense du digne de Reconnaisance” : ” A chaque fois que je me rappelle de ces deux nuits passées à Dakar, je ne pense qu’à prendre les armes pour mener le Djihad mais le Prophète, Al Mahi, l’ effaceur des péchés m’ en a dissuadé .
C’était un Jeudi. Une nuit de Vendredi. Le Cheikh avait jeûné toute la journée. Juste avant l’heure de la coupure, on est venu le chercher. On lui a retiré le Coran et le Chapelet. il est jeté comme un mal propre dans un cachot nauséabond qui pouvait à peine épouser son maigre corps de soufi.
Ici à Dakar.

Des clous étaient plantés un peu partout au mur et au sol sans aucune lumière illuminant cette pièce de mitard.
Ici à Dakar.
Sans se soucier du clou qui a traversé la plante de son pied, sans pousser un seul cri , sans émettre une seule plainte intérieurement, Cheikh Ahmadou Bamba lève ses deux mains et fait le Takbir. Allahou Akbar.
Ici à Dakar. Il fait deux rakkas . Dans le premier rakka il a récité la Fatiha, la sourate de l’ouverture suivie de Al Baqara La Vache 286 versets. Dans le deuxième Rakka , il récite la Fatiha, sourate de l’ouverture suivie de Al-Imraan, La famille d Imran 200 versets.
Ici à Dakar.
Le Cheikh nous révèle plus tard que dans cette cellule , il a reçu la visite de sa mère Sokhna Diarra, venue l’encourager pour cette mission salutaire pour tous les humains.
D’après les recherches cette cellule de mitard est dans le Camp militaire Dial Diop.
Ici à Dakar.
Je n’ai pas les mots pour continuer.
De tout mon corps je dis sincèrement “Jërëjëf Serigne Touba” . Le Sénégal te doit une reconnaissance éternelle.
Modou Mamoune Ndiaye